2.1. Activité Obstétricale

La maternité de niveau 3 du CHRUB, conformément au décret n° 98-899 du 9 octobre 1998, participe à la prise en charge des grossesses et à l’identification, en cours de grossesse, des facteurs de risques pour la mère et pour l’enfant. Elle assure sa mission de recours pour l’accueil et la prise en charge des patientes présentant des facteurs de risque identifiés par les équipes des maternités périphériques et relevant d’une orientation en niveau 3.

Elle assure l’accouchement et les soins donnés à la mère et l’enfant ainsi que les actes de chirurgie liée à la grossesse et à l’accouchement. Elle assure également le suivi postnatal immédiat de la mère et de l’enfant dans des conditions médicales, psychologiques et sociales appropriées.

L’unité kangourou accueille et traite auprès de leur mère des nouveau-nés atteints d’affections ciblées relevant de ce niveau de prise en charge.
 

Les points forts :

  • Des indicateurs obstétricaux parmi les meilleurs de France avec une reconnaissance nationale de notre maternité comme un centre de référence obstétricale Seule maternité de niveau 3 de la région et seul Centre Pluridisciplinaire de Diagnostic Prénatal
  • L’organisation mise en place pour la prise en charge de l’embolisation des hémorragies de la délivrance
  • L’activité de prélèvement de sang placentaire qui contribue à alimenter la banque de sang placentaire de l’EFS qui est la seule banque de sang placentaire ayant un agrément pour l'exportation aux USA).

 

Quelques chiffres de l’année 2011 :

  • 160 transferts in utéro en provenance des maternités de la région acceptés en 2011
  • 2259 naissances (dont 152 enfants de naissance multiple)
    • 83.9% d’accouchements par voie basse pour les grossesses simples
    • 76.3% d’accouchements voie basse pour les grossesses gemellaires
  • 853 poches de sang placentaire prélevées avec un taux élevé et stable de conformité à la réception par l’EFS (75.6%)
  • 374 nouveau-nés mutés dans les unités de néonatologie et réanimation néonatale après la naissance, soit 16.5% (taux en baisse grâce au développement de la prise en charge de nouveau-nés atteints d’affections sans gravité auprès de leur mère, en maternité, afin d’éviter les séparations précoces et de favoriser le lien mère-enfant)

Mis à jour le 27-05-2013